Vous êtes ici
Accueil > Rénover > Travaux de rénovation électrique : ce qu’il faut savoir

Travaux de rénovation électrique : ce qu’il faut savoir

Travaux de rénovation électrique : ce qu'il faut savoir

Aujourd’hui, un quart des incendies de maisons sont causés par des problèmes liés au réseau électrique des habitations ayant pris feu. Les rénovations électriques dans une maison font partie des travaux qui doivent être effectués par des entrepreneurs spécialisés détenant la licence appropriée. Des normes précises doivent être respectées et les conditions sont strictement encadrées par la loi. Le champ d’action hors de ce cadre se limite aux changements des ampoules et aux branchement et débranchement d’appareils dans une prise murale.

Rénovation électrique : par où commencer ?

La première étape consiste à faire évaluer l’état des installations électrique par un professionnel du domaine, licencié de la RBQ. Avec son avis éclairé, il sera possible d’établir ensuite un budget pour les travaux. Si vos moyens sont limités, le budget pourra être resserré afin de commencer par les travaux les plus urgents ayant trait à la sécurité des occupants et aux normes (notamment anti-incendie).

Chercher à économiser sur le travail d’un électricien agréé vous expose à :

  • des amendes
  • des difficultés avec votre assureur
  • un mauvais fonctionnement
  • un risque d’incendie

Malgré la Loi sur le bâtiment (article 49) qui est très claire à ce sujet, certains choisiront de s’exposer à ces risques. Mais sachez que, légalement au Québec, vous n’avez que le droit de brancher ou débrancher un appareil et de changer une ampoule.

Combien coûtent les travaux de rénovation électrique ?

La Corporation des Maîtres Électriciens du Québec (CMEQ) publie des taux horaire recommandés mais chaque maître électricien est libre d’établir ses propres tarifs. Ces taux à jour au 29 avril 2018 (hors taxes et frais de déplacement) s’échelonnent de 96,90 $ dans le résidentiel léger à 108,83 $ dans le domaine de l’industriel lourd. À ces taux s’ajoutent le prix du matériel, les taxes et les éventuels frais de déplacement.

Il en coûtera par exemple entre 100 $ et 250 $ pour l’ajout d’une prise de courant classique, suivant la complexité de l’intervention.

L’installation d’un panneau électrique auxiliaire permet de diviser les points d’origine et d’éviter la surcharge. Il en coûte de 250 $ à 500 $. L’installation d’un circuit électrique de 120 V (dans une pièce avec un congélateur et/ou un micro-ondes par exemple) coûtera à peu près autant. L’installation d’un circuit plus puissant de 240 V (recommandé dans les pièces demandant plus de puissance, avec une sécheuse, une cuisinière, etc.) requière un budget de 250 $ à 350 $.

Pour la rénovation d’un système électrique à 100 A, il faudra compter un budget de 500 $ à 800 $ si le panneau électrique est déjà aux normes en vigueur. Si ce n’est pas le cas, il faudra prévoir entre 1 200 $ et 1 800 $.

Particulièrement à Montréal, de nombreux immeubles, notamment construits avant les années 1960, ne sont plus aux normes et demandent de gros travaux de rénovation électrique.

Pour passer d’un réseau de 100 A à 200 A (qui est la norme en vigueur) comptez de 1 800 $ à 2 200 $.  Pour la rénovation électrique complète d’une maison ancienne, le minimum à prévoir sera de 5 000 $.

Inspection des travaux de rénovation électrique

En tout temps, des inspecteurs municipaux ou de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) peuvent venir vérifier les travaux effectués. Ils contrôlent notamment si :

  • un permis de construction ou de rénovation a bien été délivré par la municipalité
  • les travaux sont exécutés selon les normes en vigueur
  • les travaux sont effectués par des personnes qui détiennent les licences et les permis appropriés

Un avis de correction est émis quelques jours après l’inspection lorsqu’un inspecteur a détecté une ou des non-conformités sur un site de rénovations. Un délai est accordé pour apporter les corrections demandées.

La RBQ devra ensuite être informée de la mise en conformité effectuée ou des raisons qui poussent à devoir demander un éventuel délai supplémentaire. Si les corrections n’ont pas eu lieu dans les délais, le dossier sera transféré au Bureau des infractions et amendes du ministère de la Justice qui peut envoyer un constat d’infraction. Les montants des amendes (entre 1 028 $ et 154 000 $) sont définis à l’article 196 al. 1 de la page Amendes figurant dans la Loi sur le bâtiment.

Questions fréquentes au sujet des rénovations électriques

Puis-je installer moi-même un cinéma-maison ? L’installation d’un système de cinéma maison ne requiert normalement pas de licence, sauf si des fils ou des accessoires doivent traverser un mur ou un plancher ou sont intégrés au bâtiment. Dans ce cas, il faut la licence 17.2 (intercommunication, téléphonie et surveillance).

Dois-je informer mon assurance de travaux de rénovation électrique ? Le Bureau d’Assurance du Canada, qui représente les assureurs, dit que l’assuré est tenu d’informer son assureur de tout type de travaux qu’il a exécutés chez lui, ou fait exécutés par des tiers, afin que son assureur puisse réévaluer le risque. Certains travaux peuvent largement affecter le calcul de votre prime d’assurance, en bien comme en mal. La valeur de la maison peut par exemple s’en trouver bonifiée.

Pourquoi mon voisin peut installer lui-même son luminaire et changer ses prises sans risque d’amende ? Pour être honnête, la loi très restrictive en matière de rénovations électrique est bafouée régulièrement et sans grande conséquence. Changer un luminaire ou une prise électrique est à la portée de tout bricoleur, d’autant que le matériel et les livres de bricolage sont en vente libre.

Ce qui est conseillé lorsque vous vous lancez dans des rénovations électriques est de faire inspecter le résultat final afin de vérifier la conformité aux normes et de vous protéger en cas de problème. Les maîtres-électriciens n’ont pas mission d’inspection et ne dénonceront personne si on leur demande un certificat de conformité. C’est par exemple ce qui est recommandé dans un flip immobilier si vous avez vous-même effectué une partie des travaux.

Enfin, pour terminer, il est bon de conseiller à tout entrepreneur non expérimenté de confier les travaux de rénovation électrique directement à un électricien plutôt que de se risquer à devoir passer par plusieurs inspections en conformité refusées. Ce sera moins cher et sans surprise.

Top