Vous êtes ici
Accueil > S'informer > Les étapes de la construction d’une maison individuelle au Québec

Les étapes de la construction d’une maison individuelle au Québec

Les étapes de la construction d'une maison individuelle au Québec

La construction d’une maison individuelle demande beaucoup de temps et d’énergie. Il est essentiel d’être certain de pouvoir en bénéficier à foison pour mener à bien ce beau projet qui fait toujours rêver. Que ce soit en autoconstruction ou dans un projet maîtrisé par des professionnels de bout en bout, les étapes de la construction d’une maison doivent être scrupuleusement suivies pour ne pas transformer le rêve en cauchemar.

Les étapes de la construction d’une maison : le choix du terrain

La nature du terrain et sa pente peuvent avoir une certaine influence sur les travaux de préparation, comme le nivellement ou la pose de la semelle. Les principaux points auxquels prêter une attention particulière sont par ailleurs :

  • les risques d’inondation
  • les risques d’éboulement (d’avalanche en montagne)
  • la composition du sous-sol (est-il dur ou meuble?)
  • si passe une nappe phréatique
  • les éventuelles contaminations du sol (comme le radon par exemple)
  • les risques de nuisances alentours (présents ou à venir)
  • la proximité des services

Inutile de préciser que le terrain doit être constructible (et pour le type d’immeuble envisagé). Les démarches pour rendre un terrain pas cher constructible ont peu de chances d’aboutir.

Pensez à examiner les règlements de zonage et les règlements de construction municipaux pour éviter les surprises. Vérifiez en outre s’il n’existe pas un droit de passage ou une servitude qui nuiraient à votre tranquillité.

Les étapes de la construction d’une maison : le financement

Une fois le terrain de vos rêves repéré, il faudra songer à financer la construction de sa maison. Achat du terrain et estimation des coûts de construction donneront une idée de l’emprunt hypothécaire à souscrire car ils représentent à eux deux les trois-quarts du budget.

Desjardins précise ainsi dans son Guide de l’autoconstruction que, dans un budget maîtrisé, le coût du terrain devrait se limiter entre 25 % et 30 % du budget final. D’autre part, le coût total des différents professionnels du bâtiment (y compris l’entrepreneur) ne devrait pas dépasser les 50 % du prix total d’une maison individuelle.

Vous n’oublierez pas les taxes municipales et scolaires, ainsi que les différentes assurances à inclure dans le budget.

Les éventuels coûts supplémentaires peuvent concerner :

  • les fils électriques pour desservir votre lot
  • la proximité des aqueducs et des égouts
  • l’installation d’un puits artésien ou d’une fosse septique

Les étapes de la construction d’une maison : les permis et inspections

Les processus d’approbation, de délivrance des permis et d’inspection se font en trois étapes :

  • avant la construction
  • pendant la construction
  • après la construction

Les documents nécessaires aux demandes de permis de construction auprès de la municipalité sont :

  • la copie du plan d’implantation (orientation et emplacement de votre maison neuve sur le terrain)
  • l’étude et test de qualification du sol (sur demande)
  • le test de potabilité de l’eau (sur demande)
  • les copies des plans et devis

Les étapes de la construction d’une maison : plans et devis

Indispensables, les plans de construction d’une maison individuelle sont l’affaire des spécialistes. Les plans répondent à des règles strictes, dont les suivantes :

  • ils doivent être conformes aux normes de la construction (Québec) ou de rendement et de sécurité du Code du bâtiment (Ontario)
  • le plan d’implantation doit être fourni par l’arpenteur-géomètre
  • votre maison doit être construite conformément à la réglementation municipale et respecter le pourcentage d’occupation du terrain et les marges de retrait
  • les devis doivent contenir la liste détaillée des matériaux

Assurez-vous d’avoir le nombre de copies nécessaire pour les sous-traitants, la municipalité et votre caisse, rappelle aussi Desjardins.

Les étapes de la construction d’une maison à ossature en bois

La construction à ossature bois est la plus répandue au Canada, pour les bâtiments de 4 étages ou moins, selon le Conseil canadien du bois. 95 % des maisons individuelles sont à ossature bois et il s’en construit 2 millions par an en Amérique du Nord.

Le récent guide « Construction de maison à ossature de bois – Canada » de la SCHL est fondé sur les dispositions de l’édition 2010 du Code national du bâtiment (CNB).

Il détaille toutes les étapes de la construction d’une maison à ossature en bois, à commencer par la liste de ses nombreux avantages :

  • construction initiale et rénovations ultérieures rapides et faciles
  • durabilité
  • caractère renouvelable de la ressource bois
  • le bois est un isolant naturel qui se prête facilement à l’ajout d’isolant thermique
  • outillage simple pour des matériaux constituants à la fois résistants, légers et souples
  • s’adapte sans problème aux surcharges dues au vent et à la neige propres au Canada
  • aisément renforçable
  • satisfait aux exigences (ou les dépasse) des codes du bâtiment en matière de sécurité incendie et d’insonorisation

De la planification à la construction, en passant par la conception, il est difficile de résumer ce guide complet qui inclut jusqu’aux finitions, sans oublier les principes de logement durable. Aussi concentrons-nous sur le calendrier estimé par la SCHL, qui sera sensiblement similaire pour toute autre construction de maison individuelle.

Calendrier indicatif des étapes de la construction d’une maison

Jusqu’à considérer que le bâtiment soit sécurisé et protégé contre les intempéries, les étapes du calendrier de construction de maison seront :

  • l’implantation du bâtiment : quelques jours
  • excavation et semelles : quelques jours
  • fondations et drainage : 1 semaine
  • remblayage et ossature (pose des solins et de la couverture) : 2 semaines
  • portes et fenêtres : 1 semaine

Puis viennent :

  • les canalisations de plomberie, de chauffage et d’électricité : 2 semaines
  • l’isolation thermique, pare-air et pare-vapeur : 2 semaines
  • les revêtements extérieurs de finition : 2 semaines
  • les revêtements intérieurs de finition : 2 semaines
  • peinture, pose des armoires et appareils ménagers : 1 semaine
  • aménagement paysager : 1 semaine

Total : environ 16 semaines de construction pour une maison individuelle moyenne.

Après un sérieux passage à vide entre 2013 et 2016, le nombre de constructions de maisons individuelles au Québec s’est réveillé depuis 2017. C’est souvent le projet d’une vie, qui demande patience et sérieux. Un projet de construction d’unifamiliale passe par des étapes incontournables qui ne sont pas exemptes d’embûches à tous les niveaux.

Top